La lettre du PTDP

Septembre 2021

Cher public

Parlons de l’intensité de cet été, de comment nous avons bravé la météo chafouine, joué avec les gouttes, et assumant Le Grand Bancal sous de boiteuses intempéries, comment nous avons regardé l’orage venir, chanté, grondé, tambouriné plus fort que lui, pour le faire déguerpir.
Parlons de comment vous étiez là ! Même sous la pluie ! Et combien c’était bien heureux de vous retrouver, bon an mal an, soudés par la maestria ingénieuse et légale de programmateurs mettant un point d’honneur à ne pas vous scinder en 2 catégories.
Merci à eux, Merci à vous aussi !

MU.e - premières !

Parlons de notre prochaine plongée en résidence pour cette rentrée 2021. Une vingtaine de jours pour parachever MU.e en échanges avec Magali Mougel attentive à nos retouches de texte. Entre les mains et sous les épingles de Céline Perrigon qui peaufinera les costumes. Dans le studio hurlant de Patrick Ingueneau qui composera la musique. Sous l’œil d’aigle de Philippe Ducou, danseur-chorégraphe et compagnon de route, qui affûtera nos corporalités et dirigera notamment le chœur des jeunes acteurs présents avec nous au plateau sur les premières dates.
Ce chœur, comme dans les tragédies grecques, sera le phare de notre récit, éclairera toutes les histoires portées dans MU.e avec une autre lentille.

MU.e son nom l’indique, est faite de plusieurs peaux. C’est d’abord l’histoire d’une disparition d’envergure qui frappe aveuglément la jeunesse dans une société proche de la nôtre. Comme une épidémie. Alors que nous ne savions pas encore qu’un vrai virus nous guettait en coulisse, que l’un de ses variants se nommerait aussi Mu,
MU.e notre intrigue fictionnelle, est venue se cogner à notre réalité, en a fait surgir angoisses et questionnements sur notre temps. Cette projection de demain, c’est aussi une parole des jeunes adressée aux adultes d’aujourd’hui.

Telle une poupée gigogne que l’on ouvre, l’histoire en révèle une autre puis une autre. Histoire dans l’histoire, dans l’histoire, dont l’effeuillage nous offre différents points de vue, nous dépossède de l’épaisseur de nos certitudes, pour atteindre le cœur du doute. Au bout pourtant le secret lumineux.

Dernier tunnel de création dès le 13 septembre à Louhossoa jusqu’aux premières qui auront lieu les 5 et 6 octobre au Théâtre de Gascogne, scène conventionnée de Mont de Marsan. Autant vous dire que nous sommes comme des piles ! Chargés, survoltés même, par la peur et le désir de vous présenter cette nouvelle pièce.

 

Le Grand Bancal

Parlons de notre Grand Bancal qui, dans le même temps ou presque, continuera sa tournée ! À déguster en toutes saisons : cet été automnal nous l’a fort bien prouvé ! Et même si d’aucun vous diront que ce spectacle est un rien givré, venez donc prendre un coup de soleil en plein hiver sur l’une ou l’autre de nos dates ! Dégel assuré !

Du Kaolin sous les pieds

Enfin parlons d’une nouvelle mine : le projet Du Kaolin sous les pieds.

Un pan de l’histoire de la commune de Louhossoa d’où nous travaillons a piqué la curiosité de Guillaume Méziat : l’exploitation du kaolin et du feldspath. Il fût un temps où Louhossoa extrayait ces pierres, qui servaient à former la pâte préparatoire pour la fabrication de porcelaine et de faïence. L’usine qui fabriquait cette pâte avant de l’expédier à Limoges ou en Espagne a été fermée en août 1971. Guillaume a rencontré les derniers témoins de cette histoire et des élus pour travailler ensemble à cette aventure, qui dépasse un cadre artistique.
Cette année marquant les 50 ans de la fermeture de cette usine, un premier évènement aura lieu le dimanche 24 octobre. Au programme, une promenade commentée, performative et chantée sur les chemins du kaolin ainsi qu’une exposition photos et archives à la salle Harri Xuri.

Voilà donc, cher Public, à l’heure où le pass sanitaire est dans toutes les conversations, une fois n’est pas coutume, nous préférons parler de ce qui nous occupe : manière au fond de défier ce qui, dans le contexte actuel, nous préoccupe.
Et vous ? Qu’est ce qui vous occupe plaisamment l’esprit et les mains ?

Belle rentrée à tous et à bientôt ici ou là.

Le Petit Théâtre de Pain

→ Retrouvez l’agenda de nos prochaines représentations ICI

Rédaction : Cathy Coffignal et Fafiole Palassio.
Logo PTDP : Lontxo Yriarte – Julie Mugica.
Crédits photos : Guillaume Méziat


Vous pouvez télécharger ci-dessous nos lettres au format pdf

La Lettre Septembre 21
La Lettre Mai 21
La Lettre janvier 2021
La Lettre Juillet 2020
lettre janvier 2020
lettre septembre 2019
lettre juin 2019
lettre janvier 2019
lettre septembre 2018
lettre juin 2018
lettre janvier 2018